Eau'rizon

sophrologue
coach
hypnose

détente
relaxation
respiration abdominale
lâcher prise
prise de recul
intimité

Sophrologue à Montreuil

Hypnose & PNL à Montreuil (93100)

Définitions de l’hypnose (en tant qu’état)

Hypnose : (Extrait des définitions présentées sur le site de l'I.F.H.E.)

Ce qu’en dit le dictionnaire Larousse (2000) 1- État de conscience particulier, entre la veille et le sommeil, provoqué par la suggestion. 2- Ensemble des techniques permettant de provoquer un état d’hypnose, utilisées notamment au cours de certaines psychothérapies.

Pour Milton Erickson (1980) Un état de conscience dans lequel vous présentez à votre sujet une communication, avec une compréhension et des idées, pour lui permettre d’utiliser cette compréhension et ces idées à l’intérieur de son propre répertoire d’apprentissages.

Pour Daniel Araoz (1982) Un état dans lequel les facettes mentales critiques sont temporairement suspendues, et où la personne utilise principalement l’imagination ou les processus de pensées primaires. Le niveau d’hypnose, sa « profondeur », dépend du degré d’implication imaginaire.

Pour André Weitzenhoffer (1988) Précisons que les états de transe seraient un sous-groupe des EMC ; les états hypnotiques étant eux-mêmes un sous-groupe des états de transe. [NDLR : on peut donc être « en EMC » sans forcément être « en transe », comme on peut être « en transe » sans être forcément en état d’hypnose].

Pour Jean Godin (1991) C’est un mode de fonctionnement psychologique dans lequel un sujet, grâce à l’intervention d’une autre personne, parvient à faire abstraction de la réalité environnante, tout en restant en relation avec l’accompagnateur. Ce  » débranchement de la réaction d’orientation à la réalité extérieure », qui suppose un certain lâcher-prise, équivaut à une façon originale de fonctionner à laquelle on se réfère comme à un état. Ce mode de fonctionnement particulier fait apparaître des possibilités nouvelles : par exemple des possibilités supplémentaires d’action de l’esprit sur le corps, ou de travail psychologique à un niveau inconscient.

Pour Léon Chertok (1979) L’état hypnotique apparaît donc comme un état de conscience modifié, à la faveur duquel l’opérateur peut provoquer des distorsions au niveau de la volition, de la mémoire et des perceptions sensorielles – en l’occurrence dans le traitement des informations algogènes (de la douleur).

Pour Michel Kérouac (1996) Un état et/ou un processus de conscience modifiée, produit par une induction directe, indirecte ou contextuelle, ressemblant parfois au sommeil, mais physiologiquement distinct, caractérisé par une élévation de la suggestibilité et qui produit à son tour certains phénomènes sensoriels et perceptuels. Cet état, que certains auteurs appellent « la transe », est un état naturel que l’on peut vivre tous les jours : lorsqu’on rêve éveillé, lorsqu’on regarde un feu attentivement, lorsqu’on perd temporairement la notion du temps au volant d’une voiture ou, tout simplement, lorsqu’on est « dans la lune ».

Pour Olivier Lockert (2001) : c’est un « État Modifié de Conscience », un état de conscience naturel différent de la veille et du sommeil, connu depuis que l’être humain existe. La « conscience » dont on parle est simplement notre esprit conscient : la perception ordinaire que nous avons du monde, avec nos 5 sens. Les techniques utilisées pour modifier l’état de conscience habituel d’une personne (vers moins ou davantage de conscience) sont multiples et choisies en fonction de l’objectif global à atteindre.

La British Medical Association (1955) Un état passager d’attention modifiée chez le sujet, état qui peut être produit par une autre personne et dans lequel divers phénomènes peuvent apparaître spontanément, ou en réponse à des stimuli verbaux ou autres. Ces phénomènes comprennent un changement dans la conscience et la mémoire, une susceptibilité accrue à la suggestion et l’apparition chez le sujet de réponses et d’idées qui ne lui sont pas familières dans son état d’esprit habituel. En outre, des phénomènes comme l’anesthésie, la paralysie, la rigidité musculaire et des modifications vasomotrices, peuvent être dans l’état hypnotique produits et supprimés.

L’Encyclopédie médicale de Russie (1982) État artificiel particulier de l’homme, produit par la suggestion, qui se distingue par une sélectivité particulière des réactions et se manifeste par une augmentation de la réceptivité à l’action psychologique de l’hypnotiseur et la diminution de la sensibilité aux autres influences.

L’Encyclopaedia Britannica (1999, Erickson en avait fait la première définition) Un état psychologique spécial avec certains attributs physiologiques, ressemblant superficiellement au sommeil et indiqué par un fonctionnement de l’individu à un niveau de conscience autre que l’état conscient ordinaire. Cet état se caractérise par un degré de réceptivité et de réponse accrus dans lequel il est donné autant de signification aux perceptions empiriques intérieures qu’il en est généralement donné à la seule réalité externe.

Ce qu’en disent Laurence et Perry (1988) L’hypnose, comme Bernheim l’a dit, n’existe pas [NDLR : ?? voyez la définition de Bernheim ci-dessous]. Ce qui existe, c’est l’interaction entre un contexte donné et l’aptitude du sujet à ce contexte.

Enfin, ce qu’en dit Bernheim (1886) : « La seule chose certaine, c’est qu’il existe chez les sujets hypnotisés ou impressionnables à la suggestion une aptitude particulière à transformer l’idée reçue en acte.

PNL : définition

La pnl ou programmation neuro-linguistique (NLP en anglais) a été créée aux USA dans les années 1970 par John Grinder et Richard Bandler. (Ci contre). Les créateurs de la pnl ont observé des personnes considérées comme des modèles d'excellence en matière de communication interpersonnelle, d’apprentissage et de changement. Les premiers modèles d'excellence de la pnl ont été des thérapeutes d'exception tels que Milton Erickson, Virginia satir et Frtitz Perls. Les observations ont permis aux créateurs de la pnl d'identifier les schémas comportemenaux, cognitifs et linguistiques associés à cette excellence. Puis les créateurs de la pnl ont conçu des techniques pour permettre à d’autres personnes de s’approprier de façon simple et rapide des schémas comportementaux associés à l'excellence. 

 

et aussi ...

LES APPORTS DE LA PNL 

La Communication : • La communication, c’est avant tout la relation. La PNL vous enseignera comment créer et maintenir une bonne relation. • Comprendre la vision de l’autre est essentiel à une bonne communication : la PNL vous apprendra à repérer cette vision et à la dé- crypter pour faciliter la communication. 

Le Changement : • La PNL vous apprendra à gérer le changement : définir des objectifs, diminuer les résistances, construire son projet de vie. 

L’Efficacité Personnelle : • La PNL vous apprendra à gérer vos ressentis (stress, trac, etc.). • Vous connaîtrez mieux vos atouts pour les renforcer et vos points faibles pour en diminuer l’impact, etc. • Vous apprendrez également à gérer vos conflits internes pour être encore plus efficace. • Vous rendrez plus efficaces vos stratégies d’apprentissage. 

Pratiques

Patrick ROBERT à Montreuil

Eau'rizon

6 allée des pêchers
93100 Montreuil
parking libre

Sur rendez-vous uniquement

Dernier témoignage

"Bac avec mention"

Par Lucile

J'ai rencontré Mr Robert par l'intermédiaire de ma maman qui suit ses séances collectives de sophrologie dans son entreprise. Il m'a énormément aidée à surmonter mon stress des examens. J'ai su rester sereine lors des révisions et lors des épreuves grâce aux exercices recommandés. Et grâce à tout ça, j'ai obtenu mon bac avec une belle mention. Merci, merci, et encore merci

Réalisation & référencement Simplébo   |   Ce site a été proposé par la Chambre Syndicale de la Sophrologie

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.